Présentation du Studio
Actu Japon
Actu France
Site Officiel
Clamp Anthology
Mokona

Wallpapers
Avatars / Signatures
Lyrics
Fanarts
Fanfics
Galeries
Bonus
Concours

Forums
Livre d'Or
Contact
Liens

News / Accueil
Team
Affiliés
Lier le site
F.A.Q
About

 




Magic Knight Rayearth est un manga d'heroïc fantasy surprenant. Au début, il suit les schémas classique de la fantasy, on a une forte impression de "déjà vu" mais très vite les choses changent et le récit évolue de façon surprenante.

Les CLAMP ne cessent de faire de allusions à des jeux vidéos (jeux de rôles) dont les 3 héroïnes seraient visiblement fan. Cela pour les amener à la conclusion finale de la première partie du manga. Les jeunes filles qui prenaient d'abord toute cette histoire comme un jeu et à la légère ont petit à petit découvert que des vie étaient en jeu. Mais à la fin des 3 premiers tomes, elles ont réellement compris qu'on ne peut pas vivre comme dans un jeu et que même si on n'est pas vraiment concerné par quelque chose, il faut quand même se donner à fond et réflechir car d'autres personnes peuvent souffrir de nos actions.

Le manga est sorti en même temps que le jeu vidéo du même nom car pour cette série, les CLAMP ont travaillé en parrallèle avec la société "Sega" qui voulait créer un jeu vidéo d'heroïc fantasy pour jeune public. Ce manga qui devait tout d'abord lancer le jeu est en fait devenu un succès commercial et a poussé les CLAMP à écrire la suite du récit.

De ce fait beaucoup de personnes critiquent les débuts "commerciaux" de ce manga et son succès. Mais le fait qu'un travail soit réalisé dans un but commercial ne lui hôte pas ses qualités. MKR est un manga passionnant et une vraie réussite. De plus n'oublions pas que si les mangakas travaillent d'abord par plaisir, ils doivent aussi gagner leur vie et souvent de nouvelles séries sont lancées "sur commande" d'éditeurs, magazines, ou autres.

A l'origine, le manga ne comportait que 3 tomes mais à la demande générale (et certainement parce qu'elle le voulaient aussi ^^), les CLAMP ont créé une suite à ce récit. Il est donc venu s'ajouter 3 volume supplémentaires à l'histoire. La version française est éditée comme si les 6 tomes ne faisaient qu'une série, mais à la base le récit se terminait à la fin des 3 volumes. La seconde partie a été écrite plus tard mais reprend l'histoire exactement à la fin de la première partie.

Dans cette série, les CLAMP ont rendu l'humour omniprésent. Même si on retient des passages très tristes et très graves, elles ont vraiment su rendre le récit amusant, n'hésitant pas à se moquer de certains schémas de l'héroïc fantasy.

Il y a évidemment des combats dans ce récit, mais rien de comparable à "X-1999" ou "Tokyo Babylon". On reste dans un style beaucoup plus léger et pas du tout sanglant. On remarque d'ailleurs ici la particularité de ce manga. Il ne s'adresse pas à un public trop jeune qui aurait de la peine à comprendre les sentiments des héroïnes et la fin du premier récit ainsi que ce qui les pousse à continuer. Mais d'un autre côté, ce manga est "conditionné" pour être vraiment tout public.

On retrouve également une fois de plus un personnage pur mais très naïf, voir immature : Hikaru. Une fois de plus il s'agit d'un personnage plus jeune, pas encore sorti de l'enfance qui représente quelqu'un d'innocent et pur. Les CLAMP utilisent souvent ce genre de personnages dans leurs récits (J'aime ce que J'aime, Wish). Mais si le personnage de Hikaru a été égalemet repris pour créer un ange dans Angelic Layer, par contre on ne trouve guère de références à d'autres séries de CLAMP dans Magic Knight Rayearth. C'est plutôt étonnant car habituellement, il a toujours quelques allusions (plus ou moins subtiles) à leurs autres séries dans leurs oeuvres.

Concernant les illustrations, 3 couleurs sont dominantes : le rouge, le bleu et le vert qui correspondent au pouvoir des 3 héroïnes. Ces couleurs sont toujours utilisée dans les illustrations contenant les 3 jeunes filles. Il y a vraiment de magnifiques illustrations pour cette série. Les détails sont très soignés et abondants. On découvre de arme, des tenues et des décors très fantasy qui plairont aux fans du genre. Dans le manga lui-même, les illustrations sont également magnifiques et on craque pour les nombreux personnages en SD (super deformed = tout petits avec une grosse tête) qui apparaissent dans les scènes humouristique.

A noter que la version française du manga est distribuée dans un très beau coffret illustré totalisant les 6 volumes, soit l'ensemble du récit. Il faut également applaudir le éditions Pika pour avoir conservé les page en couleur à la fin des volumes appelées "Bonus Stage" (encore une référence aux jeux vidéos).

Les OAVs et la série en version françaises bénéficient également d'un très bon travail. Ils sont présentés dans de beaux coffrets (la version premium de la série et les oavs contiennent même un petit artbook).

En bref, MKR est un récit d'heroïc fantasy plutôt gentil. Il n'innove absolument pas dans ce style mais reste un manga sympathique avec beaucoup de rythme. Il plaira certainement à une large tranche d'âges.

 

 

Présentation
Les Personnages
Le Manga
Animation
Les Dérivés
Infos Pratiques
Commentaires
Galerie
Liens
Dossier
Wallpapers

Angelic Layer
Card Captor Sakura
Celui que J'aime
Chobits
Clamp School Détectives
Clover (Trèfle)
Dukalyon
J'aime ce que j'aime
Kobato
Lawful Drug
Le Voleur aux 100 Visages
Magic Knight Rayearth
Miyukichan in Wonderland
Rex
RG Veda
Shin Shunkaden
Shirahime Syo
Tokyo Babylon
Tsubasa Reservoir Chronicle
Wish
X-1999
XXXHolic
Autres Travaux